Torrey Pines Stable

Eric Lamaze Advances to ‘Final Four’ at World Equestrian Games

Olympic Champions Eric Lamaze of Schomberg, ON, and Hickstead are among the 'final four' that will compete for the World Championship title on Saturday night at the 2010 FEI Alltech World Equestrian Games in Lexington, KY. Les champions olympiques Éric Lamaze de Schomberg, ON, et Hickstead participeront à la finale des quatre cavaliers disputant le titre de champion du monde, qui se tiendra samedi soir dans le cadre des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech de 2010 présentés à Lexington, au Kentucky. Photo by Cealy Tetley

Olympic Champions Eric Lamaze of Schomberg, ON, and Hickstead are among the ‘final four’ that will compete for the World Championship title on Saturday night at the 2010 FEI Alltech World Equestrian Games in Lexington, KY.
Les champions olympiques Éric Lamaze de Schomberg, ON, et Hickstead participeront à la finale des quatre cavaliers disputant le titre de champion du monde, qui se tiendra samedi soir dans le cadre des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech de 2010 présentés à Lexington, au Kentucky.
Photo by Cealy Tetley

October 8, 2010 – Lexington, Kentucky – Olympic Champion Eric Lamaze of Schomberg, ON, moved to the top of the leader board on Friday night to qualify for the ‘Final Four’ that will contest the World Championship title at the Alltech FEI World Equestrian Games in Lexington, KY.

With two clear rounds, Lamaze and Hickstead, a 14-year-old Dutch Warmblood stallion owned by Ashland Stables and Lamaze’s Torrey Pines Stable, moved from fourth to first place in the standings. A total of 121 competitors started the World Championship event, which began Monday.

“The scores were so tight, one rail and you could be out of it,” said Lamaze, 43, of Friday night’s individual competition. “I feel like a weight has been lifted off my shoulders, and I can almost start to enjoy it!”

Lamaze will now join Philippe Le Jeune of Belgium, Rodrigo Pessoa of Brazil, and Abdullah Al Sharbatly of Saudi Arabia in Saturday evening’s ‘Final Four.’ In the ultimate test of horsemanship, each athlete will ride their own horse over a course set by Conrad Homfeld, and then ride each of the other four horses.

“Philippe’s would be the most difficult for me to ride because I am not used to a bigger horse,” said Lamaze of riding Le Jeune’s horse, Vigo d’Arsouilles. “Rodrigo’s horse, HH Rebozo, will be easiest for me to ride, just looking at it from the outside. I hope I am right!”

Pessoa, the 2004 Olympic Champion, tapped Lamaze’s Hickstead as the horse he is most looking forward to riding, saying, “I fancy riding Hickstead. He just looks fun!”

Lamaze, who is competing in his fifth consecutive World Equestrian Games, endures the added challenge of riding with a broken bone in his left foot. Lamaze broke his foot in July while competing in the Grand Prix of Aachen, Germany, which he went on to win, and underwent surgery. The bone did not heal properly, and Lamaze will undergo further surgery following the World Equestrian Games.

“It’s no worse now then when I started the week,” said Lamaze, who walks with a cast. “It’s holding up, but I am being cautious.”

John Pearce of Stouffville, ON, also advanced to Friday night’s Individual competition. Riding Chianto, Pearce was fifth coming into the Individual competition, but incurred eight faults in the first round and one time fault in the second to finish in eighth place overall.

“My horse was a little strong and a little fresh in the first round,” said Pearce of Chianto, a 14-year-old grey Danish Warmblood gelding owned by Alison Moore. “For a horse that has no international experience, and I mean none, he has been fantastic! It is remarkable what he has done. In the past year, he has come on strong and starting winning.”

Pearce last rode on a major games team 10 years ago, at the 2000 Sydney Olympics.

“It’s been 10 years since my last major games, and I don’t feel that I’ve missed a beat,” said Pearce. “It has been a successful five days. I’m thrilled. My horse has been absolutely amazing. I think a lot of people are surprised by what he has done here.”

On Wednesday, the Canadian Show Jumping Team comprised of Lamaze, Pearce, Yann Candele of Caledon, ON, and Jonathon Millar of Perth, ON, finished fifth among the 27 nations vying for the World Championship title. With a fifth place finish, Canada earned its berth to the 2012 London Olympics.

Held for the first time outside of Europe, the World Equestrian Games take place every four years and act as the world championships for equestrian sport, including the discipline of show jumping. At the last major games held, the 2008 Beijing Olympic Games, the Canadian Show Jumping Team claimed Team Silver as well as Individual Gold for Eric Lamaze.

For more information, including live scoring, please visit www.alltechfeigames.com.


Éric Lamaze se qualifie pour la grande finale des quatre premiers cavaliers au monde

dans le cadre des Jeux équestres mondiaux

 

Lexington, Kentucky, le 8 octobre 2010 – Le champion olympique Éric Lamaze, de Schomberg, Ontario, a accédé au peloton de tête vendredi soir, se qualifiant pour la grande finale des quatre premiers cavaliers qui disputeront la couronne de champion du monde dans le cadre des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech de Lexington, au Kentucky.

Grâce à deux parcours parfaits, Lamaze et Hickstead ont été propulsés de la quatrième à la première place au classement. Au total, 121 concurrents avaient pris le départ de l’épreuve de championnat qui a débuté lundi. Rappelons que Hickstead est un warmblood hollandais de 14 ans appartenant à Ashland Stables ainsi qu’à la propre écurie de Lamaze, Torrey Pines Stable.

« Les scores étaient serrés au point qu’une seule barre à terre pouvait m’écarter de la course », a dit Lamaze, 43 ans, au sujet de l’épreuve en individuel de vendredi soir.  « J’ai un poids de moins sur les épaules, alors je peux presque commencer à trouver ça plaisant! »

Lamaze se joindra au Belge Philippe Le Jeune, au Brésilien Rodrigo Pessoa ainsi qu’au Saoudien Abdullah Al Sharbatly pour disputer la finale de samedi soir. À cette occasion, les compétences équestres de ces quatre cavaliers seront mises à dure épreuve, car ils devront franchir le parcours sur la selle de chacun des quatre chevaux afin de se mériter le titre de champion du monde.

« Le cheval de Philippe sera le plus difficile pour moi car je ne suis pas habitué à monter un très grand cheval », en parlant de Vigo d’Arsouilles, la monture de Le Jeune. « Si je regarde leurs chevaux aller maintenant, ce sera probablement celui de Rodrigo, HH Rebozo, qui sera le plus facile pour moi. J’espère que ce sera le cas ! »

Pessoa, le champion olympique de 2004, a mentionné avoir très hâte de monter Hickstead « car il a l’air d’un cheval très agréable! »

Lamaze, qui en est à ses cinquièmes Jeux équestres mondiaux d’affilée, est sur place en dépit d’une fracture au pied gauche qu’il a subie au mois de juillet alors qu’il concourait au Grand Prix d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne. Après avoir remporté l’épreuve, il a dû subir une chirurgie. La blessure n’ayant pas guéri correctement, il devra se soumettre une autre fois au scalpel après les Jeux équestres mondiaux.

« Ce n’est pas plus grave aujourd’hui que ce ne l’était au début de la semaine », a dit Lamaze, qui se déplace avec un plâtre au pied. « Ça tient en place, mais je suis très prudent. »

John Pearce, de Stouffville, Ontario, concourait également vendredi soir dans l’épreuve en individuel. Il était cinquième sur Chianto avant la compétition, mais a malheureusement encouru huit points en première manche ainsi qu’une pénalité de temps en seconde manche. Le couple s’est donc retrouvé au huitième rang.

« Mon cheval était un peu trop ardent et vif en première manche », a dit Pearce au sujet de Chianto, un warmblood danois gris de 14 ans dont Alison Moore est propriétaire. « Pour un cheval qui ne possède aucune expérience internationale, absolument zéro expérience, il a été tout à fait fantastique. Ce qu’il a fait est purement admirable. Il a progressé de façon remarquable durant l’année et a commencé à gagner des épreuves. »

Les derniers jeux majeurs de Pearce remontent à dix ans, soit en 2000, aux Jeux olympiques de Sydney.

« En dix ans, je n’ai participé à aucuns jeux d’importance. Je pense n’avoir pas perdu la main et avoir bien réussi tout ce que j’ai fait au cours des cinq derniers jours , a-t-il dit. Je suis absolument ravi. Mon cheval a été merveilleux, et sa prestation a surpris beaucoup de gens ici. »

Mercredi dernier, l’équipe canadienne de saut d’obstacles formée de Lamaze, Pearce, Yann Candele de Caledon, Ontario, et Jonathon Millar de Perth, Ontario, a pris le cinquième rang sur les 27 nations cherchant à s’approprier le titre de nation championne du monde. En se classant cinquième, le Canada s’est qualifié pour les Jeux olympiques de Londres en 2012.

Les Jeux équestres mondiaux, qui se déroulent pour la première fois à l’extérieur de l’Europe, ont lieu tous les quatre ans et constituent les championnats du monde en sports équestres, incluant le saut d’obstacles. Lors des derniers jeux de ce calibre, les Jeux olympiques de Beijing en 2008, l’équipe canadienne de saut d’obstacles a été médaillée d’argent et Éric Lamaze a remporté l’or en individuel.

Pour plus de détails sur les Jeux et pour la diffusion des résultats en direct, consultez le site www.alltechfeigames.com.